Vervelle Boite à Cachemire en marqueterie Boulle d'époque Napoléon III

Vervelle Boite à Cachemire en marqueterie Boulle d'époque Napoléon III Zoom

1 600 €

Vervelle Boite à Cachemire en marqueterie Boulle d'époque Napoléon III

Boite à Cachemire  

Epoque napoléon III

Parfait état

G38

En savoir plus


 Coffre à cachemire marqueterie Boulle

signé Vervelle à Paris

Epoque Napoléon III

Jolie Travail de marqueterie, pieds bronze

larges lingotiéres en bronze et pourtout soulignés de filets

 intérieur en acajou avec filets de laiton

2 tiroirs sur la profondeur

monogramme avec couronne des Ducs

Le cachemire est une fibre animale, provenant du sous-poil long et soyeux des chèvres cachemire. La production et la fabrication sont limitées à la seule zone géographique d'origine des caprins, soit un territoire qui s'étend du nord du Cachemire ...Au XIX eme siècle, c'est une étoffe de prix, tissus luxueux orné de fils d'or offert lors des mariages et autres cérémonies festives.

sa clé fonctionne,

 Dimensions :       hauteur : 26 cm        largeur : 62 cm            profondeur : 42 cm

VERVELLE
Ainé, Alexandre-Louis
 

<<<< Né en 1800 à PARIS et décédé en 1856. Un des bons ébénistes de cette époque. La maison Vervelle fut fondée par son père, Jean-François, en 1804. Sa spécialité était les petits meubles et les boites et coffrets les plus divers, les tapisseries (son premier métier était tapissier).Sa première affaire était au 1, rue Neuve Montmorency, puis au 11 et au 14 rue Feydeau en 1825. Il compta en 1840 près d'une centaine d'ouvriers. Il réalisa alors des meubles de fantaisie, des corbeilles de mariage, des caves à liqueur, des trousses et nécessaires de voyage. En 1830, il publia le bulletin du magasin des nouveautés, contenant la nomenclature de tous les petits objets qu'il fabriquait. La maison VERVELLE était alors solidement établie, elle savait fabriquer des objets de grande qualité à des prix raisonnables. Entre ses mains, l'ébène, l'écaille, le bois de rose, le palissandre, se plient aux formes les plus capricieuses et les plus originales. Le cuivre, l'ivoire, la nacre, s'incrustent en dessins du plus heureux effet. Il participa aux expositions de 1827, 1844 et 1855, ou il remporta des prix honorifiques. Une signature de qualité, surtout après 1835 >>>> 

 

Commentaires

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.