MALEVERGNE service en porcelaine de Limoges

MALEVERGNE  service en porcelaine de Limoges Zoom

2 800 €

MALEVERGNE service en porcelaine de Limoges

 

Chaque pièce est LIMOGES FRANCE
véritable incrustation double dorure polie à l'agate

MALEVERGNE 

 parfait état (aucun éclat, fêle ou saut de dorure), et d’une exceptionnelle qualité.

En savoir plus

 

24 assiettes plate 26 cm 
12 assiettes creuses 23.5 cm 
12 assiettes à dessert 8cm 

1 soupiére et son couvercle 29cm x 27 haut 
1 saladier 24cm 
1 plat ovale  36cm x 26cm 
2 petit plat ovale 23.5x13.5cm 
1 plat  de service rond creux 29cm x6cm haut 
1 plat de service rond plat 30 cm x3cm haut 
1 sauciére 17cm x 7cm haut

 

 Avec celle de Sèvres, Limoges l'une des deux principales productions porcelainières de France, et la seule issue d'un véritable territoire de production, organisé autour de la ville de Limoges (Haute-Vienne), représenté par plusieurs entreprises encore en activité dont certaines sont pluriséculaires.

En 1827, la ville compte seize manufactures. Les années de la Restauration sont également marquées par la fondation de fabriques dans la campagne limousine (Coussac-Bonneval, Magnac-Bourg, Solignac, Saint-Brice, Saint-Léonard, Bourganeuf, etc.)7

À cette époque, l'industrie porcelainière nourrit une grande partie de la population limougeaude. Le cycle de fabrication des porcelaines fait appel à de nombreuses professions différentes. Durant la décennie 1830, huit nouvelles se créent à Limoges

À partir du milieu du siècle, à la suite de l'impulsion donnée par l'Américain Haviland, on en compte plus de trente. C'est ce dernier qui séduit à Paris par la qualité et la finesse de la production limousine, va encourager le secteur de la décoration sur porcelaine sur le site limougeaud, en accord avec les goûts de la clientèle américaine. En 1848, on compte dix-neuf fabriques et dix-sept ateliers de décor à Limoges.  L'année 1853 est marquée par la création de sa fabrique regroupant ateliers de fabrication et ateliers de décoration, employant 400 ouvriers.

Le Second Empire est la première période de forte croissance de la porcelaine de Limoges, en cela soutenue par l'activité de la banque régionale Tarneaud. Le cap des dix-mille ouvriers est atteint en 1918.

Commentaires

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.